Phonographie en milieu industriel
Le son des machines

J’enregistre l’activité artisanale et industrielle depuis 1992 afin de réaliser des prises de sons utilisées dans des compositions électroacoustiques ou de façon brute devenant alors des field recordings. Une grande partie de ces enregistrements sont utilisés dans les spectacles de la série « Art & Travail, Pied-d’âne » réalisé avec Denis Tricot.

(photo de une : Olivier Berrand)

 

2012 Japon, Ishinomaki, 22-25 Janvier

J’assiste au démontage du port ravagé par le tsunami. Une partie des prises de son est intégrée à la composition « C’était un si beau jour… »

 

2011 Orsay  (95), IAS / CNES

réalisation détaillée ici.

 

2011 Grenoble (38), Industrie hydraulique

Alstom ex Alsthom , conception et réalisation des pales de turbines. Enregistrement sur la partie industrielle et bureau d’études.

 

2009 Bourget / Dugny-La-Courneuve (93), Meeting Aérien

Dans le cadre d’une commande du label Gruenrekorder pour la radio culturelle autrichienne Kunst/ORF sur le thème de l’environnement sonore de la région Parisienne, j’ai trouvé intéressant d’aller explorer l’un des événements les plus sonores de l’agglomération : le meeting aérien du Bourget. Si les avions antiques nous bercent d’un doux ronronnement, le bruit des chasseurs supersonics les plus récents :  Rafale, Mirage III, Eurofighter Typhoon, F16 est ce qu’il m’a été donné à entendre de plus apocalyptique. En fait, c’est presque impossible à enregistrer car les infra graves développés par les réacteurs font saturer les micros et déclenchent les alarmes des voitures en stationnement. Le son est au dela du son, il est ressenti physiquement, il fait vibrer la peau quand on se trouve dans l’axe du réacteur.

Composition : La cité du bruit : 18’ 10’’

[extrait sonore]

« La Cité du Bruit » navigue aux limites du silence et du bruit phénoménal, dans une tension permanente. La composition est née de la confrontation entre des chasseurs bombardiers – faisant entendre le « bruit » dans toute sa puissance, sa démesure et son désordre – et le caractère régulier de phénomènes sonores itératifs comme le chargement/déchargement des électrons dans les condensateurs de charge d’un microphone ou les crépitements réguliers ou en accélération d’insectes aquatiques. Cette pièce fait se rencontrer des éléments opposés dans leurs structures et leurs natures. Les démonstrations du meeting aérien du Bourget offrent une débauche de sons déstructurés et d’une intensité inédite. A l’opposé, des micro-phénomènes ultra amplifiés comme les insectes aquatiques enregistrés dans le Bois de Vincennes, à Paris (durant l’été 2009), apportent avec leur simplicité une articulation toute musicale. Tout ici est imbrication d’éléments se contrariants mais finissant par aboutir à une structuration.

Enregistré les 18-19-20 juin 2009, 1ère diffusion octobre 09 et publié sur le label Univers International.

Le site de Gruenrekorder vous permet d’écouter des extraits sonores d’enregistrements détaillés de cinq de ces avions, avec l’identification de l’avion, avant le mixage dans la composition.

 

2009 Choindez Jura Suisse (Ch), Aciérie

Fonderie, fabrique de bouches d’égout et de tuyauterie pour le gaz. Composé dans le cadre de la résidence « pont sonore du Belju » région de Delémont en septembre 2009. Composition : Von Roll : 05 35’’

 

2008 Budapest (H), Activité portuaire, industrielle et festive

En déplacement pour y jouer un concert, j’ai été immergé dans une ville inconnue me révélant toutes ses particularités sonores, enregistrements réalisés du 23 au 27 mai 2008.

Composition : Souffle : 9’ 59’’ Variations (montage) autour du thème du souffle : gonflage d’une montgolfière à Budapest ainsi que divers souffleries industrielles et de chantiers à Budapest Paris, et Nagoya (Jp). Création Synthèse (Bourges)

 

2008 Japon, Nagoya & Nagasaki

Nagoya, enregistrement de systèmes de ventilations fonctionnant dans le chaud été japonais. Composition : Souffle : 9’ 59’’ (non encore publié)

Nagasaki une activité festive : hécatombe de bateaux aux moyens d’outils industriels : pelles mécaniques. Une partie des enregistrements de ce matsuri est inclus à la composition Thirteen far east psychedelic songs.

 

2009  Paris, Travaux nocturnes sur les voies ferrée et activité fluviale

Commande d’une auscultation sonore de la ville, radio ORF (Autriche) programme Kunst en partenariat avec le label Gruenrekorder (Allemagne). Création le 22 novembre 2009.

 

 

2009 Paris, Gare de Bercy

Pendant plus de 2/3 semaines un bruit étrange était entendu jour et nuit. J’ai donc cherché partout alentour pour m’apercevoir qu’il s’agissait en fait d’un haut-parleur défectueux qui pointait directement vers notre fenêtre. Quelqu’un a fini par s’en rendre compte à la SNCF, mais il a fonctionné environ du 15 avril au 8 mai 2009. Enregistrement le 30 avril.

 

2008 Toravere Estonie, Observatoire astronomique

Dans le cadre de la résidence à la galerie Y de Tartu, Estonie, organisation Ki Wa.

 

2008 Riga Lettonie, Aiguillages sur le port de Riga

 

2007, Aéroport d’Orly (projet abandonné par le commanditaire)

 

2006, La Ferté-sous-Jouarre (77), Industrie meulière

Composition : Le règne minéral Cette pièce tente de reconstituer l’identité sonore de la ville de La-Ferté-sous-Jouarre au début du XXe siècle. Commande du festival Mémoires Vives, Act’Art 77, Créé le Dimanche 17 septembre 2006

Elle tente à la fois de restituer la clameur si particulière de la ville, à distance, ce que l’on pouvait entendre des 3000 ouvriers tailleurs de pierres lorsqu’on arrive du plateau sur les hauteurs de la ville et à la fois elle présente en gros plan les principales activités : carrières d’extraction, transport, ateliers de taille… Et cultive tant une dimension documentaire que musicale. Cette réalisation a été entreprise en partenariat avec des témoins et acteurs culturels de la région : la bibliothèque municipale de La-Ferté-sous-Jouarre, le Musée des Pays de Seine et Marne de Saint-Cyr-sur-Morin et l’Eco-Musée de l’industrie Meulière de Reuil en Brie. Les prises de sons ont été effectuées principalement sur le chantier d’archéologie expérimentale de Guédelon (89) (www.guedelon.fr) ainsi qu’au Musée des Pays de Seine et Marne. Remerciements à Jacques Beauvois, Benoit Bourdon et à toute l’équipe de Guédelon.

Eric-Cordier-Gued-FrontTaille+Barre-mi96 Eric-Cordier-Gued-Taille+Barre-mine-97 Eric-Cordier-Gued-Outillage-Taille-Pet99

 

 

2006 Osaka (Japon), Industrie de l’acier

Transformation de l’acier : mise en forme, soudure, forgeage à chaud de vis, inséparable de la circulation automobile, camionnettes qui servent au déplacement de la matière première ou encore des chiens qui attestent d’un habitat sur place pour les acteurs de cette petite industrie familiale. Enregistrements effectués aux alentours de l’habitation de Seiichi Yamamoto notre guide.

 

 

2006 Saint Michel l’observatoire (04), Observatoire de Haute Provence,

Travelling et discussions au sein des laboratoires, visite libre des télescopes désaffectés avec Olivier Maurel et Georges Majerus (photos) (Octobre 2006, non encore composé, quelques éléments utilisés dans le CD Nuit)

Les photos ci-dessus sont de Georges Majerus

 

2006 Paris, Centre culturel

Dispositif vernaculaire : auscultation en temps réel à l’aide d’une trentaine de micros d’un centre culturel à Paris : l’espace Jemmapes, le 27 mai 2005, avec pour les sources les plus identifiables : paroles, sifflements, déambulations dans le hall d’accueil, ordinateurs et activités de bureau, répétition d’un orchestre de cuivres, entraînement de danseurs, activités dans le gymnase entendues à travers une bouche d’aération, voitures et motos dans la rue, personnes parlant aux abords de la machine à café, ainsi que la rumeur de la ville entendue de la cour intérieure. Compositions avec E Mieville :  Dispositif Canal Saint Martin & Le centre d’animation. Plus de détail à la page Dispositif Canal Saint Martin.

 Photo E Mieville

2003 Routot (27), Menuiserie

Enregistrement intérieur et extérieur de divers ateliers de menuiserie. Les outils : scie circulaire, scie à ruban, rabot électrique sont à la base utilisés comme des instruments lors de l’enregistrement qui est ensuite retravaillé/composé. Compositions : Eluger 18′ 27″ 

 

2000 Chine du sud-ouest (ethnie Dong, Guizhou), Norias

Enregistrements de fêtes avec lu-sheng et chants ainsi que des activités de la vie quotidienne. La liberté accordée par Pékin aux minorités nationales leur ont permis de garder de nombreuses langues, cultes, traditions par delà la révolution culturelle. La distance au pouvoir centrale faisait interpréter les traits physiques des français comme étant des chinois Han, puisqu’ils n’en avaient jamais vu dans leur contrée. Ils ne sont cependant pas isolés, une partie de la jeunesse effectuant des travaux saisonniers sur la côte vers Canton.

Composition : Les norias de Diping : 6′ 23″ Etude rythmique à partir de gros plan de deux norias conjointes servant à faire monter l’eau de la rivière dans les rizières qui la jouxtent, mélange des bruits de l’eau et de la mécanique de bambou.

 

2000 Le Mazel / Champis (06), Horloge à balancier

Composition : Pied d’âne Pièce sur l’écoulement du temps utilisant le balancier d’une horloge et plusieurs cloches comme des instruments, réalisé en collaboration avec Aki Onda (J).

 

1999 Paris  (75), Centrale électrique

Composition : Ypériau : 22′ 20″ laissant entendre successivement la centrale électrique (située dans les sous-sols de la Maison de Radio/Radio France), une machine de compactage d’ordure (essentiellement des bandes magnétiques ici) et un signal d’alarme au sommet de la tour centrale.

Les sources ont été enregistrées le 10 novembre 99 sans avoir été retenues pour l’émission. Le matériel d’enregistrement n’est pas mon matériel habituel, mais celui mis à disposition par France Culture : un couple Schoeps « Colette ».

La présence insoupçonnée d’une centrale électrique nécessite quelques explications. Radio France, ex maison de l’ORTF est une ville dans la ville, munie d’une cafétéria, d’un restaurant, d’une infirmerie, d’un musée mais aussi d’un gymnase pour accueillir ses milliers d’employés. Et il ne faut pas oublier que la diffusion radiophonique revêt un caractère stratégique en temps de crise, c’est ainsi que ce bâtiment est muni d’un abri anti-atomique et d’une centrale électrique. La centrale électrique comporte différentes parties, des redresseurs pour régulariser le courant, des salles de batteries en cas de coupure d’électricité et si la situation s’aggrave, elle dispose d’une double chaîne de production : une centrale géothermique (qui est actuellement inutilisée du fait de son ensablement) et une centrale thermique au fioul qui est constamment entretenue pour palier à d’éventuelles ruptures de courant. Cette dernière est utilisée chaque hiver en période de forte consommation pour revendre son énergie à EDF. La partie principale de l’enregistrement, le début consiste donc en un cheminement dans un buzz infernal au milieu de transformateurs de tailles colossales, de salles en salles ponctué par le bruit des clés de notre guide.

Réalisé dans le cadre d’un ACR, Ateliers de Création Radiophonique pour France Culture

 

 

 

 

1998 Port Jérôme, Raffinerie 

Un circuit de vapeur d’eau, maintenant au chaud les produits du raffinage, en leur permettant de circuler dans les tuyaux : l’un des sons caractéristiques de la raffinerie est donc celui de soupapes appelées « pulseurs vapeurs » qui régulent la pression dans ce circuit de chauffage. En collaboration avec Eric La Casa et Jean Luc Guionnet pour France Culture. Plus de détail à la pageDispositifs vernaculaires.

photo : Olivier-Berrand

 

1998 Dieppe (76) 

Dieppe le 25 Octobre 1998, un jour de tempête capté de la vigie du port, le vent et les communications avec les bateaux. En collaboration avec Eric La Casa et Jean Luc Guionnet pour France Culture. Plus de détail à la page Dispositifs vernaculaires.

 

1993 Routot (27), Usine de charbon de bois

Composition : Carbeco 10′ 38″ Usine de fabrication de charbon de bois, successivement : découpe, déplacement, élévation puis chute dans les chaudières de carbonisation. Prise de son le 14 juillet 1993.

 

1993 Haye-de-Routot (27), Feu de la Saint Clair

Fête traditionnelle, construction d’un feu de joie. Composition : Le montage du feu 15′ 34″ : Travail festif, la confrérie de charité, une fois l’an collabore à la mise en place de ce bûcher/feu de joie de 14m de haut qui sera embrasé le soir même. Une équipe de bénévoles collabore une fois par an à l’instar d’un chantier du bâtiment (la bonne humeur en plus) pour construire un feu du type de la Saint Jean qui sera embrasé le soir même. Prise de son le 16 juillet 1993. En complément : Les Tintenelles et le feu 07:03 : le moment festif de l’embrasement du feu.

Placé en un point central, dans le cimetière, à mi-chemin entre l’église et le feu, sous l’un des ifs géants, je me contente de tourner sur moi-même en fonction du déroulement de l’action. On entend successivement l’harmonium de la fin de la messe retransmise dans le cimetière, puis le tambour du garde-champêtre qui ouvre la voie de la procession parmi la foule, puis les tintenelles jouées par le maître de charité. La foule devient un instant silencieuse par respect pour les instances religieuses avant de reprendre son brouhaha. Les tintennelles disparaissent derrière un muret avant que le feu ne soit mis au bûcher.

La Haye-de-Routot est un des villages les plus intéressant de Normandie du point de vue de l’ethnologie et du tourisme. Il a conservé des traditions rares, possède un patrimoine extraordinaire.

Plus d’infos et un petit film de mon père datant de 1956

http://www.lahayederoutot.com/le-feu-de-saint-clair/index.html

 

1993 Heurteauville (76), Bac sur la Seine 

Field Recording sans modification : Transbordement 7′ 50″. L’aller et retour d’un bac (avec le déchargement des voitures) qui assure la traversée de la Seine entre Heurteauville et Jumièges en aval de Rouen.

 

1992 Dieppe (76), Port

Composition : Thalweg avec Jean Luc Guionnet autour de l’activité du port de Dieppe, notamment des ferries qui à l’époque entraient encore au cœur de la ville.  Réalisé au studio de La Grande Fabrique (Dieppe)

Disques associés

Projets récents