Dispositif Canal saint Martin

Ce dispositif vernaculaire a été réalisé en temps réel le 27 05 2005, au centre d’animation Jemmapes, un lieu culturel de la mairie de Paris.

 

Cet endroit comprend des salles de concert (dont la plus grande où s’est déroulé le présent concert), plusieurs étages de salles de répétitions pour la danse, la musique, le théâtre, des bureaux, un gymnase en sous-sol  etc qui fonctionnaient au moment de la représentation publique.

L’événement est basé sur l’idée de dispositif vernaculaire. Environ trente microphones ont été déployés autour de la salle de concert avec pour objectif de capter les diverses activités du lieu dans toutes les salles listées ci-dessus, y compris les toilettes.

Jemmapes

Les sons issus de la captation dans l’espace Jemmapes sont (pour les plus identifiables) : paroles, sifflements, déambulations dans le hall d’accueil, ordinateurs et activités de bureau, répétition d’un orchestre de cuivres, entraînement de danseurs, activités dans le gymnase entendues à travers une bouche d’aération, voitures et motos dans la rue, personnes parlant aux abords de la machine à café, ainsi que la rumeur de la ville entendue de la cour intérieure.

Les sons ont été mixés et traités en temps réel (à l’exception de quelques prises de sons et de sons concrets joués et mixés par par Emmanuel Mieville sur son ordinateur portable).

L’équipe était constituée de :

Emmanuel Mieville : synthétiseur Perséphone et « laptop ».

Eric Cordier : TC Electronic Gforce (traitements) et Digitech 2101 (boucles).

 

 

Disques associés

Projets récents