Les sons du soleil – CNES /LESIA
L'aspect sonore des émissions radio en provenance du soleil.

Dans le cadre de ma résidence à l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire arts-sciences du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales), une série de sons des planètes et du soleil vont être présentées à partir de la transposition audio de captations radios des phénomènes célestes.

Image polarisée montrant l'activité magnétique du soleil © ESO

Image polarisée montrant l’activité magnétique du Soleil © ESO

Cette page est en cours de réalisation, elle fait suite à la page « les sons de Saturne » à laquelle je vous conseille de vous référer au préalable, afin de voir la présentation de la démarche qui anime ce projet collaboratif avec des scientifiques. Cette page n’offre, pour l’instant, que deux exemples de sons du soleil et sera développée dans le courant de l’année 2016. Elle préfigure aussi une exploration « sonore » de l’ensemble des planètes du système solaire et au delà, pulsars, trous noirs etc.

 

 

Les emissions radio du Soleil

Ainsi que Philippe Zarka se plait à le répéter « aucun son n’est reçu directement venant des astres », il s’agit de transposition dans notre spectre audio d’ondes radio, qui elles-mêmes traduisent des activités astrales.

Les émissions radio du Soleil sont produites par des électrons relativistes (se déplaçant au tiers de la vitesse de la lumière) à travers la couronne, et perturbant le « plasma » local. Les oscillations sont converties en ondes radio, ici détectées à partir du sol à l’observatoire de  Nançay.

 

Eruptions Solaires

Les éruptions solaires, ou sursauts solaires, sont des interférences magnétiques sur le plasma solaire qui le fond « exploser » localement et dont les conséquences se font sentir jusque sur Terre en perturbant le champ magnétique terrestre et en provoquant les aurores boréales.

S910402 R : Sursaut solaire

Description : Sursaut n°2 radio solaire du 2 avril 1991

Restitution image/son par Philippe Zarka :

Version sonore (uniquement) par EC :

Un sursaut solaire surgit du bruit de fond de l’activité normale du soleil. Le bruit de fond du début est restitué suivant la transposition linéaire du son, et la fin propose la transposition logarithmique. La source mono de départ a été portée en stéréo par un filtrage en peigne opposé de chaque côté (à gauche ne sont qu’une moitié des fréquences et à droite l’autre moitié). Le sursaut montrait des traces de saturations (écrêtage) engendrant un aspect cyclique (artefact peut-être fonction du mode de captation?) qui a été effacé afin de  le re-bruiter : pour lui redonner une texture chaotique tout en respectant le niveau initial des fréquences graves (qui traduisent la quantité énergétique).

 

Eruption solaire 26-02-2000_image 1 Une grande éruption en forme de boucle a été observée grâce au télescope ultraviolet EIT de Soho (© ESA/NASA).

Eruption solaire 26-02-2000_image 1
Une grande éruption en forme de boucle a été observée grâce au télescope ultraviolet EIT de Soho (© ESA/NASA).

 

Eruption solaire 26-02-2000_image 2. Quelques heures plus tard, cette éruption a été observée comme une énorme éjection de masse coronale par le coronographe à grand angle LASCO C2 (© ESA/NASA).

Eruption solaire 26-02-2000_image 2.
Quelques heures plus tard, cette éruption a été observée comme une énorme éjection de masse coronale par le coronographe à grand angle LASCO C2 (© ESA/NASA).

 

 Tâches solaires, éruptions et éjection de masse ainsi qu'un accroissement de la quantité de boucles magnétiques et de leur taille (© ESA/NASA)

Tâches solaires, éruptions et éjection de masse ainsi qu’un accroissement de la quantité de boucles magnétiques et de leur taille (© ESA/NASA)

 

Des violentes éjections de masse engendrent des ondes de choc qui se déplacent à travers le disque solaire. Grâce au télescope EIT, il est possible de déterminer la direction du mouvement de l'onde de choc (© ESA/NASA)

Des violentes éjections de masse engendrent des ondes de choc qui se déplacent à travers le disque solaire. Grâce au télescope EIT, il est possible de déterminer la direction du mouvement de l’onde de choc (© ESA/NASA)

 

 Tâches solaires, éruptions et éjection de masse ainsi qu'un accroissement de la quantité de boucles magnétiques et de leur taille (© ESA/NASA)

Tâches solaires, éruptions et éjection de masse ainsi qu’un accroissement de la quantité de boucles magnétiques et de leur taille (© ESA/NASA)

 

Des violentes éjections de masse engendrent des ondes de choc qui se déplacent à travers le disque solaire. Grâce au télescope EIT, il est possible de déterminer la direction du mouvement de l'onde de choc (© ESA/NASA).

Des violentes éjections de masse engendrent des ondes de choc qui se déplacent à travers le disque solaire. Grâce au télescope EIT, il est possible de déterminer la direction du mouvement de l’onde de choc (© ESA/NASA).

S911217r : Caustiques du Soleil

Description :  Caustiques du 17 décembre 1991 : le rayonnement solaire traverse l’ionosphère terrestre, dont les bulles de plasma jouent le rôle de lentilles convergentes et divergentes, créant ces structures dans le plan temps-fréquences.

Restitution image/son par Philippe Zarka :

Version sonore (uniquement) par EC :

Les caustiques sont donc à l’instar d’une illusion optique, d’un phénomène optique une sorte d’illusion radio. J’ai ramené des événements longs à une échelle temporelle trois fois plus courte. Dans cet extrait, une seule caustique est donnée à entendre.

© Nasa

© NASA

Les « descriptions » des phénomènes sont originellement de Philippe Zarka, mais réadaptées à chaque extrait sonore.

Note sur les photos du Soleil

Les photos sont pour la plupart issues de la mission SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) et notamment par l’intermédiaire du télescope EIT (conçu par l’Institut d’Astrophysique Spatiale). Cette mission opérationnelle depuis 1996 initialement prévue pour durée deux ans est toujours en activité.

Projets récents