Je vais mourir à la fleur de l’âge – France Culture

Crêdit photo : Edouard Beau – Mossoul 2007

Jeudi 30 mars 2017, Création on air, 23H

La guerre est-elle loin ou proche de nous ?

Dans notre société actuelle gagnée par l’apathie, j’ai ressenti le besoin de faire partager les témoignages d’un ami et d’un voisin qui ont beaucoup à nous apporter sur les questions du risque, de l’engagement, de la jeunesse… Ils ont deux destins qui rendent compte d’une même réalité, vue des 2 côtés de la barricade, et cependant, ils avancent dans une même direction.

À 21 ans, Edouard Beau part en Irak en 2003 pour suivre l’armée kurde en Irak. Muni d’une caméra, il a rapporté des enregistrements des combats dans les tranchées du désert au nord de Mossoul, mais ses témoignages sur ce conflit sont également d’un intérêt fondamental.

Laurent Léost a 91 ans et habite Moelan sur mer. Il avait 16 ans lorsque son frère aîné Maurice (la photo) est arrêté, torturé puis exécuté à Rennes en 1942. Laurent le reverra une fois à la veille de son exécution et prendra sa relève avec la rage incommensurable de l’enfant qu’il est encore un peu. Il s’en suivra une série d’actions de résistance autour de Landivisiau (Finistère).

L’atelier de la création sur France Culture est également une émission musicale et d’expérimentation.

Qu’est-ce que le son de la guerre ? En faisant cette émission, je me suis souvenu de field-recordings de la guerre des Malouines qui m’avaient fortement impressionné. De tels sons sont parfois acoustiquement beaux, et en même temps ils sont terrifiants. Les sons de la guerre font-ils musique et qu’est-ce qu’une musique de guerre ?

Un documentaire de création d’Eric Cordier réalisé par Nathalie Salles, avec Laurent Léost et Edouard Beau.

Prise de son : Jean-Marie Porcher

Prises de son en Irak : Edouard Beau

Musique : Eric Cordier

Voix : Antoine Reihnartz

Mixage : Pierrick Charles

Merci à Yann Trezeguet et Pierre Sanséau pour leurs chars

Attachées d’émission : Inès De Bruyn

Coordination : Irène Omélianenko

 

A la mémoire de : Geneviève Clancy

Projets récents