Breizhiselad
Tradition & Modernité

Breizhiselad est une tentative de réécriture de pièces maîtresses de la musique traditionnelle de Basse Bretagne. En dehors de quelques prises de son, la matière de ce disque est entièrement constituée d’extraits de deux chansons de la face A d’un disque 25cm des années 50 ou 60. L’enregistrement est mono, réédition (augmentée ?) d’un 78t paru dans les années 40.

La généalogie de ce projet commence par la découverte de ce disque par un cousin breton, Thibault Le Guillou, chez sa grand-mère. Dès la première écoute, j’ai trouvé cet enregistrement à la fois génial et horrible. Horrible par les arrangements du type musique chorale de catéchisme, et génial par la beauté de la mélodie et la conviction que mettent les chanteurs. Autre particularité, l’importance du support. Le vinyle source est presque effacé à force d’avoir été trop écouté, comme poli, abrasé sous une mer de craquements.

 

 

Mon projet a donc consisté en la transposition d’une musique traditionnelle dans le genre électroacoustique, avec une volonté de conserver les points forts de la source tout en effaçant l’édulcoration cléricale subie par ces chants populaires.

Si le disque source a tant été écouté par une génération antérieure, c’est qu’il noue, différentes problématiques qui ont résonné dans la tête des auditeurs. Il est un des premiers enregistrements où la langue bretonne retrouve sa place après quelques décennies de mise à mal et de censure. L’édition sur disque, un support moderne, dans une collection nationale a constitué une revalorisation de chants et d’une langue qui étaient dépréciés et considérés comme obsolètes par l’intelligentsia et l’état. D’autre part les thématiques abordées par les chants sont celles de l’espoir en des jours meilleurs : Ar baradoz  » Le paradis  » et l’attache au pays : Bro goz ma zadou. Le premier est prétendument attribué à un saint, mais plus vraisemblablement écrit par Michel Le Noblez de Kerodern au XVIe siècle. Le second est une adaptation par Taldir Jaffrenou, au milieu du XIXe, d’un chant traditionnel Gallois parmi les plus populaires.

Track Titre Durée
#1 Breizhiselad / Ar Baradoz 15:07
#2 Lieux De Repos 10:57
#3 Mes Chaînes Seront Brisées 7:45
#4 Bro Goz Ma Zadou 10:16
#5 Vieux Pays De Mes Pères 14:11
#6 Tu Es Le Portier Qui M’ouvre Le Château 14:52

Composé entre mai et octobre 2003 avec une pédale de délai sophistiquée : GSP 2101, un module de traitement TC (G Force) et des dispositifs électroniques construits à la main. Cette pièce est dédiée aux personnes qui ont bien voulu prêter leur voix dans les field recordings.

Les premières parties de Breizhiselad ont été crées lors des festivals Licences à Paris et Ca vaut jamais le réel, Instants Chavirés/In-Ouir, Montreuil, respectivement les 22 11 2003 et 24 09 2004, festival. Merci à Alexandre Yterce et Thierry Madiot.

Il a été édité par le label liégeois Erewhon.

Plusieurs parties de Breizhiselad ont été ré-appropriées par Scorpéne Horrible dans la vidéo Meurtrissure, début de notre collaboration.

Actualité 2014-2015

Depuis 2013, la chorégraphe Lotus Edde Khouri travaille sur cette musique en vue de la création de La Lenteur des Nus en Belgique fin 2014.

Disques associés

Projets récents