Souffleur. Il s’intéresse aux musiques improvisées, puisant dans les registres des musiques de tradition orale et dans des formes plus contemporaines d’improvisation collective. Saxophoniste de formation, il pratique aussi la cornemuse bourbonnaise, qu’il a étudiée en Auvergne et l’ocarina malgache, instruments qu’il détourne de leur répertoire traditionnel.