Rumeur d’Amont / Démarche

Ecrit à quatre mains, il y a plus de vingt ans avec Jean-Luc Guionnet, ce texte tente de décrire notre démarche aux prémisses de nos parcours artistiques.

Rumeur d’Amont

La particularité de ces travaux électroacoustiques tient dans le recours à une source sonore dont l’ordre intérieur (la structure), engendre la matière musicale. La construction musicale s’élabore toujours dans un aller-retour entre la matière sonore et les processus de composition propre à la musique sur support magnétique. La recherche de la qualité de la source sonore, nous conduit certainement à un parti pris esthétique, il n’est alors plus possible de se contenter de seulement capter des sons car nous savons que leur nature et qualité auront trop d’emprise sur toute la suite des transformations. Il nous faut donc les former dés leur captation sur support, en travaillant les paramètres : timbre, rythme, morphologie de l’objet sonore au cours du processus d’enregistrement. Il y a toujours une notion d’induction inhérente à celle de transformation du son et on ne peut envisager de traitement allant à l’encontre de son objet. Il y a certainement un déterminisme qui affecte le rapport de la micro-structure avec la macrostructure. La prise de son (la microstructure), porte en germe une multiplicité de possibilités de générer la macrostructure. Il faut pouvoir être à l’écoute pour en capter l’élément irréductible qui permettra d’agencer la forme. Et ne pas se tromper car il y a une infinité de macrostructures qui s’opposant à la première sont possibles et peuvent la détruire.

Jean-Luc Guionnet, Eric Cordier, 1993

Je m’étonne d’être resté fidèle à la substance même de cette démarche (même si j’ai envie de reformuler certains détails). Je n’utilise toujours que peu de traitements en électroacoustique et je recherche toujours l’inouï en amont de l’enregistrement. Cette démarche n’affecte pas que l’électroacoustique car de nombreux projets fonctionnent suivant ce principe : construire de complexes dispositifs qui « sonnent » assez rapidement, l’Orgue de bois, NOL, Afflux pour ne mentionner que les plus évidents…

Vingt ans après, ce texte n’a rien perdu de sa pertinence. La Rumeur d’Amont est une clé traversant presque tout mon travail.