Environnements Sonores

Durant les années 90, j’ai mené une pratique combinant arts plastiques et musique en proposant des environnements constitués de centaines de haut-parleurs procurant une expérience multi sensorielle aux visiteurs : tactile, sonore et visuelle.

Des sons de basses fréquences étaient diffusés de façon à faire entrer en résonance les matériaux contre lesquels les haut-parleurs étaient placés, selon un dispositif plastique prédéterminé : des centaines de haut-parleurs rigoureusement espacés d’un demi-mètre au pourtour d’une ou plusieurs salles au sol ou à hauteur d’oreille.

 

Aucune publication trouvée.